Aller Signes et symptômes de l'appendicite chez les enfants, les adultes, les femmes enceintes

Les principaux signes de l'appendicite

La structure du rectum comprend un appendice - l'appendice, qui a tendance à s'enflammer. La probabilité que cela se produise est de 0,5 à 100, c'est-à-dire que chaque année, cinq personnes sur 1000 deviennent victimes d'une appendicite. S'il est diagnostiqué, le patient est prescrit une opération - appendicectomie. Le manque de chirurgie conduit souvent à inflammation du péritoine - péritonite, et si une personne ne reçoit pas de soins médicaux, elle mourra.

Quelle est l'appendicite

Beaucoup considèrent l'appendice comme un organe vestigial, bien que ce ne soit pas tout à fait vrai, car il a déjà participé au processus de digestion. Juste au cours de l'évolution de ses fonctions utiles ont été perdus.

Les médecins américains, afin de se débarrasser des patients en difficulté, ont proposé ceci: à un moment donné, tous les bébés devaient avoir leur appendice retiré presque immédiatement après la naissance. Cependant, il a été remarqué que les enfants ayant subi une appendicectomie étaient de moins en moins capables d'absorber le lait maternel et cette soi-disant bonne idée a dû être abandonnée.

L'annexe vermiforme du caecum remplit une fonction très importante chez l'enfant de l'utérus: c'est une sorte de glande endocrine qui produit des hormones qui permettent de déboguer le processus de digestion du fœtus.

Lorsque le processus de formation des glandes endocrines «à part entière» est terminé, l'appendice perd ses fonctions et, après la naissance de l'enfant, il ne lui incombe plus que de favoriser l'absorption du lait.

Mais lorsque l'enfant grandit, l'appendice du caecum devient inutile. Cependant, il est situé à droite dans le bas de l'abdomen, juste au-dessus de l'aine.

Types et formes d'appendicite

Avant de «couper sans attendre de péritonite», le médecin doit clarifier le diagnostic, car l’appendicite est différente. Au total, il existe plusieurs classifications:

Par la nature du flux

  1. Aiguë. Le processus inflammatoire de l’appendice se développant rapidement, le patient a besoin d’une intervention chirurgicale urgente.
  2. Chronique. Ceci est une conséquence de la forme aiguë, qui peut passer sans intervention chirurgicale (ce qui arrive rarement). Si un tel diagnostic est posé au patient, il est alors envoyé pour une intervention chirurgicale car le problème n'est pas résolu médicalement.

Selon le degré de complexité de la maladie

  1. Catarrhal La première étape, la plus facile, sur laquelle seule la membrane muqueuse de l’appendice est enflammée. Le problème est qu’il n’est pas facile de diagnostiquer une maladie, ses symptômes sont si légers qu’ils peuvent être ignorés.
  2. Superficielle. Le deuxième stade, dans lequel il y a une inflammation non seulement de la membrane muqueuse, mais aussi des tissus en dessous. La forme la plus commune avec des symptômes prononcés.
  3. Flegme. La troisième étape dans laquelle les tissus de l'ensemble de l'annexe sont affectés. La cavité du processus vermiforme est remplie de pus et sa surface interne est recouverte d’ulcères.
  4. Gangrenous. La dernière étape du développement de la maladie, lorsque le patient cesse de ressentir de la douleur, en raison de la mort des cellules. Le processus inflammatoire de l'appendice passe à d'autres organes, ce qui est le début de la péritonite. Si une personne ne reçoit pas de soins médicaux, la mort peut survenir en quelques heures.

Sur le lieu de déploiement

  1. Classique. L’appendice est à l’endroit approprié - à droite sous le foie et au-dessus de l’aine. Par conséquent, une telle appendicite est facilement diagnostiquée.
  2. Atypique. Un tiers de la population a un processus en forme de ver mal localisé. Par exemple, son extrémité peut être adaptée aux reins et à l'intestin grêle. Parfois, l'appendice "doit être recherché" dans le petit bassin ou même sur le côté gauche du corps. Bien entendu, cela complique grandement le diagnostic, en particulier aux premiers stades de la maladie.

Signes et symptômes de l'appendicite

Dans la première phase de la maladie, les symptômes sont tellement obscurs qu’ils peuvent être ignorés. Une personne se blesse à l'estomac, le plus souvent - au nombril. Après un certain temps, la douleur se concentre sur le côté où se situe le processus vermiforme. Fondamentalement, les patients ressentent une douleur dans le bas de l'abdomen du côté droit de celui-ci, qui augmente constamment.

Pour chaque personne, le processus évolue de différentes manières: certains ne souffrent que de quelques heures, après quoi ils décident d'appeler une ambulance. D'autres souffrent de douleurs pendant plusieurs jours et ne font qu'exacerber la situation, car plus on supprime l'appendice tôt, plus le risque de complications est faible.

Si la douleur était très forte, mais qu’elles s’affaiblissaient, cela signifiait que l’appendicite devenait une forme chronique ou que son développement atteignait son apogée et que le processus de mort cellulaire commençait.

Symptômes principaux

Lorsque le processus inflammatoire va trop loin, la personne ressent non seulement de la douleur, qui est aggravée par tout mouvement imprudent. Lorsque l'appendicite ne veut pas manger, peut augmenter la température corporelle (ce qui se produit rarement). Les nausées et les vomissements ne se produisent pas toujours, mais la diarrhée ou la constipation se produisent dans presque tous les cas cliniques. Les patients remarquent également que la bouche est sèche et que la langue est recouverte de quelque chose.

La méthode de diagnostic la plus simple: il est nécessaire d’appuyer sur l’estomac (dans sa partie droite), sans appliquer de force spéciale, et la tension de la paroi abdominale ne doit pas être ressentie, c’est-à-dire qu’elle doit être douce. Une dureté excessive indique que le processus inflammatoire est et a tendance à se développer.

La situation est considérablement aggravée lorsque le processus est déchiré et que son contenu est éclaboussé dans le péritoine. Si cela se produit, tout l’estomac commence à faire mal et l’état du patient s’aggrave encore plus. Dans cette situation, il est nécessaire d'appeler non pas une ambulance, mais une urgence.

Les tout premiers signes d'appendicite - nous reconnaissons la maladie dès les premiers symptômes

Ici, beaucoup dépend du sexe et de l'âge du patient. Les symptômes principaux - sept et spécifiques - exactement 11 fois plus. Les symptômes suivants méritent l'attention:

  1. Détérioration du bien-être général.
  2. Douleur dans l'abdomen (avec un décalage progressif vers le nombril) et la colonne lombaire.
  3. Nausées et vomissements sans soulagement.
  4. Travail renforcé des glandes sudoripares.
  5. Palpitations cardiaques.
  6. Légère augmentation de la température (jusqu'à 390 С).
  7. Des frissons

Il arrive que la douleur diminue. Il convient de prêter attention à cela, car un phénomène similaire est observé dans les cas où l'appendice rempli de pus a éclaté et que son contenu est déjà entré dans la cavité abdominale.

Si un patient avec une suspicion d'appendicite est constipé, cela signifie que l'appendice est situé là où il est nécessaire et que la diarrhée ouverte indique clairement: l'appendice est situé au-dessus du rectum.

Signes d'appendicite chez les femmes

Le diagnostic peut être mal posé car il existe un certain nombre de maladies gynécologiques présentant des symptômes similaires.

Oui, et les douleurs menstruelles sont facilement confondues avec l'appendicite, d'autant plus que le syndrome prémenstruel présente de nombreuses surprises, car pendant cette période, les femmes peuvent présenter des troubles de la chaise, des nausées et des vomissements.

Avec un arrangement annexe atypique, il est encore plus difficile de diagnostiquer une appendicite. Par conséquent, les médecins prennent en compte deux symptômes «nominaux» qui vous permettent de poser le bon diagnostic:

  1. Symptôme de Gendrinsky. Le patient prend une position horizontale. Si la pression sur la pointe, située à quelques centimètres au-dessous et à droite du nombril, fait augmenter la douleur immédiatement après que la femme soit debout, il s'agit alors d'une appendicite. Dans tous les autres cas, la douleur devrait s'atténuer légèrement.
  2. Symptôme Promptov. L'examen est effectué dans le bureau du gynécologue: au cours d'un examen vaginal, le col de l'utérus est enroulé autour des doigts, puis légèrement retardé dans un sens puis dans l'autre. Si de telles manipulations ne causent pas de douleur, alors c'est une appendicite.

Pendant la grossesse

Il est beaucoup plus difficile de diagnostiquer l'appendicite chez la femme enceinte, car des changements physiologiques se produisent dans le corps, et une hypertrophie de l'utérus provoque le mouvement du canal rectal.

Cela signifie que la douleur peut être localisée complètement dans d'autres zones. C'est pourquoi les médecins sont obligés de recourir à d'autres méthodes de diagnostic, en tenant compte des symptômes:

  1. Taranenko. La douleur s'intensifie lorsque la patiente enceinte commence à rouler du côté gauche au côté droit.
  2. Michelson. Si l'appendice est enflammé, la douleur augmentera si vous vous couchez sur le côté droit.

Signes d'appendicite chez les hommes

En plus des symptômes communs, il existe des "spéciaux", permettant de diagnostiquer la maladie chez le sexe fort:

  1. Le symptôme de Britten. Si, lors de la palpation des zones les plus douloureuses d'un patient, le testicule droit se lève spontanément, cela indique que l'annexe est enflammée.
  2. Syptom Laroka. Le bon testicule se soulève tout seul, même si le médecin n’effectue aucune manipulation.
  3. Symptôme Corne. Lorsque la base du scrotum est retirée, la douleur apparaît dans le testicule droit.

Comment reconnaître les signes d'appendicite chez les adolescents

Les enfants âgés de 10 ans et plus et présentant une inflammation de l'annexe se comportent différemment des enfants. Il est à noter que chez ces patients, il n'est pas toujours possible de révéler la présence d'une appendicite, en particulier aux stades initiaux.

Après tout, les symptômes sont les mêmes qu’en cas d’empoisonnement et la douleur n’est pas localisée dans une zone spécifique. En cas d'appendicite, un adolescent est allongé intuitivement sur le dos ou sur le côté droit, car il est plus facile pour lui de supporter des sensations douloureuses - maintenant en baisse, en s'intensifiant.

Le patient a un pouls augmenté et une légère augmentation de la température. Constipation, miction fréquente, plaque blanche sur la langue - ce sont tous des signes d'appendicite. Mais les vomissements n'apparaissent pas dans tous les cas, et ensuite - une seule fois.

Comment ne pas se tromper lors du diagnostic? Si la douleur apparaît ou s'aggrave avec un léger tapotement du côté gauche de l'abdomen, c'est une appendicite. Vous pouvez en apprendre davantage sur la présence de péritonite si vous suivez les étapes suivantes: posez votre main sur votre estomac et retirez-le brusquement. L'amélioration de la douleur à court terme suggère que le processus est allé trop loin.

Les signes d'inflammation de l'appendice chez les enfants

Les enfants en bas âge n'ont pas un grand omentum, ce qui signifie que l'inflammation se développe rapidement. Si l'enfant a mal au ventre, il est alors nécessaire de consulter un médecin, car chez de jeunes enfants, l'appendicite se transforme en péritonite en quelques heures, bien que chez l'adulte, ce processus soit beaucoup plus lent et puisse prendre deux jours ou plus. Signes:

  1. Selles liquides et fréquentes.
  2. Mictions fréquentes.
  3. Vomissements répétés.
  4. Augmentation de la température corporelle (jusqu'à 400 ° C).
  5. Palpitations cardiaques.
  6. Manque d'appétit et grande soif.

Lors de l'appendicite, les jeunes enfants prennent la position de l'embryon et appuient la jambe droite sur l'estomac. Le bébé peut non seulement pleurer, mais crier, alors ne retardez pas le traitement des médecins.

Prévention de l'inflammation de l'annexe

L'appendicite apparaît pour plusieurs raisons, mais la principale est le blocage de l'ouverture entre l'appendice et le caecum. Le trou est bouché: caillots de mucus, masses fécales durcies, particules de nourriture, qui pour une raison quelconque ne sont pas digérées dans l'estomac, et autres "déchets biologiques". Par conséquent, vous devez ajuster le travail du système digestif de manière à éliminer le risque de constipation.

La suppuration peut survenir en raison de modifications de la composition ou de la croissance des tissus du processus vermiforme. C'est le cas lorsque les médecins eux-mêmes ne savent pas quoi recommander à leurs patients afin d'éviter cela.

En outre, l'inflammation de l'appendice peut provoquer toutes les maladies virales et infectieuses, qui comprennent non seulement la grippe et les infections respiratoires aiguës, mais aussi les caries. Une appendicite peut se développer dans le contexte d'un système immunitaire affaibli, de sorte que chaque personne doit prêter suffisamment d'attention à son système immunitaire.



Laisser un commentaire